13 octobre 2010

Corée

Séoul

 


Où nous passons d’abord 3 jours.

 

Bon feeling, des séouliens bien sympas et souriants, une ville qui  bouge dans tous les sens, de la musique partout, des palais royaux  sublimes, des gaufres liégeoises à tous les coins de rue, une bonne  bouffe différente des idées reçues ( cuisine coréenne = barbecue et  chien), le festival HiSeoul dont nous voyons l'ouverture (les français pyromanes de Groupe F ) sous  la flotte ( pas grave, les organisateurs distribuaient des cirés  jetables), une rue pleine de cliniques de chirurgie esthétique, un  musée très bien foutu consacré aux gestes écolos, une montagne en  plein centre ( Bukhansan où nous randonnons toute la journée et qui a raison des quadriceps et mollets de Fabienne), une capsule du temps,  une chouette expo au musée d'art contemporain...

 

Il est amusant de croiser dans le métro moult coréens habillés de pied en cap pour une randonnée nappée d’alpinisme (attention c’est pas du Quechua mais plutôt du Lafuma et autre North Face) On les regarde gentiment, avec un petit sourire du genre  « euh, ils n’en font pas un peu trop là ? » Jusqu’au moment où on se retrouve dans le parc Bukhansan face à une paroi quasi verticale que la gentille petite dame coréenne de quatre-vingts balais qui se trouve à vos côtés à ce moment s’apprête à gravir d’un pas guilleret !!! Et oui, elle a des gants elle pour agripper la cordée métallique ! Elle a même les chaussures qu’il faut, c'est-à-dire qui ne dérapent pas et qui ne risquent pas de vous envoyer 30 mètres plus bas parce que bien sûr il n’y a pas de barrière de sécurité ! Et qui sait qui avait raison d’être équipé ?? Alors oui cette rando a eu raison de mes mollets car tant pis, j’y suis grimpée (la petite dame m’y a encouragée, je n’allais pas me dégonfler) mesurant chaque pas et m’agrippant comme une folle à la cordée. Pour finir à 856 m de hauteur avec Séoul à mes pieds. Magnifique ! Un dernier rocher où chacun peut monter pour immortaliser cet instant. Dommage, je n’avais pas d’appareil photo (entre l’appareil et la cordée, j’avais choisi) mais c’était sans compter la gentillesse des coréens (que nous avions déjà goûtée de nombreuses fois depuis notre arrivée). Un monsieur me propose de me prendre en photo, photo que je reçois deux jours plus tard dans ma boîte mail. Une pâte de fruit chacun offerte comme ça en passant par un randonneur à la fin de notre rando, un paquet de gâteaux offert comme ça dans un magasin, un plat offert comme ça dans un restaurant et alors vraiment, on se sent bien à Séoul !

 

Et plein d'autres  choses, mais c'est pas grave, promis , nous revenons juste après Sokcho !

A première vue, (mais il ne faut pas leur dire) l'ambiance nous fait beaucoup penser au Japon dans beaucoup de domaines, mais  avec des petites touches de Chine.
En gros nous trouvons un bon compromis : les sourires et la gentillesse des chinois avec  la retenue  des japonais. Très plaisant! C’est d’ailleurs ce que nous avait dit une amie chinoise avant de partir : les coréens c’est entre les chinois et les japonais pour ce qui est de la propreté –et de continuer – c’est comme en Europe,  les Italiens c’est entre les français et les allemands, entre la saleté des français et la maniaquerie des allemands. Ami compatriote, prends ça dans ta tronche !!!


Sokcho

 

Petite ville de pêcheurs sur la cote Est de la Corée, à 300 bornes de Seoul où nous partons pour passer 3 jours dans une charmante  guesthouse remplie de français et tenue par un jeune et adorable gars (qui fait au revoir jusqu’à ce que ses hôtes aient tourné au carrefour).

 

 

 

A peine nos sacs déposés, nous nous  mettons en route pour le temple de Naksansa, un des rares temples  construits en bord de mer. Il est situé sur une colline qui domine la  mer.

 

 Superbe!

 

 Il se trouve à cet endroit depuis le 7ème siècle et a subi quelques restaurations. Le bouddhisme coréen laissant une place  très importante à la méditation, nous admirons pas mal de fidèles  méditant devant la surplombante statue de granite de 15 mètres de  Haesugwaneum (déesse de la compassion ici protectrice des marins).

 


Pour nous remettre de toutes ces émotions, nous nous attablons à l’un des nombreux restos de poisson où nous expérimentons le hoe - ou poisson cru  fraîchement pêché dans le vivier du resto - servi ici avec 
pleins d'autres trucs : fruits de mer, gimchis (chou mariné), oursin vivant ( servi à la petite cuillère par la serveuse - pas moyen d'y échapper!),  poisson cuit, soupe faite à partir des restes du poisson...

 

Un régal gargantuesque !
 
Mais  Sokcho est surtout célèbre car c'est la porte du Parc National  du Seoraksan, et nous y allons!
Bon, vous n'êtes pas sans savoir que la journée de rando dans le Bukhansan a laissé des traces...

 

Donc nous nous contentons d'aller jusqu'au superbe temple Sinheungsa, qui serait le plus ancien temple  zen de Corée et même du monde...

 

Splendide de ses toits bleus vernis, de ses bois peints, de ses moines gris et de ses chaussons à l'entrée des pavillons.

 


Puis nous montons en téléphérique (qui croyait prendre) et continuons à pied jusqu'au sommet à travers les sous-bois qui  commencent a rougir (la faute à qui?).

 

 

 

Superbe point de vue sur 2 vallées verdoyantes mais bon, on n'est pas la que pour courir après  les écureuils de ... Corée, alors en route pour la source thermale de Cheoksan à la sortie de Sokcho où l'eau riche en minéraux sort à 53 °C  et où nous nous trempons (chacun son étage) dans des bassins plus ou moins chauds avec vue sur les montagnes, entourés d'autochtones à poil...

 

Ici pas de chic Corée, tout le monde à la même enseigne, même Gaston ou Yvon.

 

Et l'ambiance est très populaire et bon enfant.

 

Une réussite!

 


Et nous terminons par une matinée à vélo pendant laquelle nous allons faire nos salutations à la mer avant de manger des nouilles de pomme de terre (spécialité locale) et nous voilà repartis pour Seoul!


 

Séoul

3 jours séouliens faits d'une chambre de 2 mètres sur 3 dans une Hanok  - maison traditionnelle à cour intérieure, d'une balade dans le quartier Bukcheon rempli de vieilles maisons, d'une bonne grillade 
coréenne avec Laurent, Nathalie, Clément et Mireille que nous  retrouvons à notre auberge, du superbe palais de Changdeokgung et de son énorme jardin,  d'un concert au Live Jazz Café avec un quartet de l'Academy of Jazz de Seoul chouette malgré le premier morceau à la  flute à bec, d'un retour à nos restos favoris du début des  vacances  1) petit boui-bouis à mandoos et à pains fourrés aux haricots  rouges  2) petit resto à bouchées au riz et sésame et plat de saucisses de riz à la sauce qui pique, de goûtage de boudin coréen avec sang et pâtes de riz à l'intérieur, d'une promenade le long du canal artificiel très agréable et vivant de Cheonggye au milieu des buildings, et pour finir d'une soirée au Beer Castle pour déguster une dernière Cass  avec une très coréenne flammekuche bien réussie...

En résume, la Corée du Sud, c'est bien chouette, les coréens sont vraiment très sympas et accueillants : sourires, laissez-passer ou asseoir, cadeaux, aides...


 

Posté par wuhandefaguo à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Corée

Nouveau commentaire